Author Archives: Auto américaine

acheter camaro blanche

Où acheter un Chevrolet Camaro ?

Vous rêvez de vous offrir un Chevrolet Camaro ? Voici les options qui s’offrent à vous si vous voulez acheter votre voiture américaine de rêve alors que vous êtes résidant en France. Pour dénicher une Chevrolet Camaro qui correspond à vos désirs, temps au niveau du prix et du look, le mieux c’est : la suite dans cet article !

 

Acheter votre Chevrolet Camaro aux Etats-Unis

Cette solution est moins pratique sauf si vous profitez de votre achat pour faire des vacances (ou l’inverse) car vos frais et vos hébergements constituent déjà des coûts supplémentaires. De plus, il faut que vous maîtrisiez bien l’anglais ainsi que quelques notions de mécanique pour éviter les arnaques.

Ici également, vous devriez faire toutes les démarches administratives. Citons entre autres l’acte de vente, les frais de douane, le TVA, affrètement d’un container, etc. A noter que la législation est parfois complexe et les procédures administratives peuvent parfois être difficiles et fastidieuses. Et une fois que votre Chevrolet Camaro est arrivé en terre française, vous avez 4 mois pour l’homologuer.

 

Acheter votre Chevrolet Camaro chez un importateur spécialiste de l’homologation

Acheter sa voiture américaine chez un professionnel de l’importation et d’homologation est la meilleure solution qui soit. Il dispose des expertises et du savoir-faire nécessaires pour mener dans les bonnes conditions l’importation de votre voiture. Il peut même vous faire économiser sur l’achat.

Il recherche la Chevrolet Camaro correspondant à vos requêtes. Il contrôle et vérifie la voiture, il assure le transport du véhicule par envoi groupé. Il bénéficie d’une collaboration avec les transitaires, et surtout, il s’occupe procédures de réception communautaire et prend en main l’homologation de votre voiture.

 

Acheter votre Chevrolet Camaro chez un concessionnaire

Le concessionnaire contrôle la voiture. Il négocie le prix avec les fournisseurs Outre-Atlantique et l’importe en France. Cette option revient beaucoup plus chère. Parfois, il est impossible de trouver la Camaro qui correspond à vos attentes dans les concessionnaires de voitures américaines en France.

 

Acheter votre Chevrolet Camaro en ligne

Internet est une source incroyable pour trouver facilement tout ce que vous voulez. Cependant, c’est aussi un vaste terrain que les arnaqueurs en tout genre utilisent pour commettre leurs méfaits. Vous devriez donc vous méfier de vendeurs en ligne et des particuliers qui prétendent posséder la voiture qu’il vous faut. Le mieux est de ne jamais effectuer un paiement à l’avance, de n’apporter aucune somme d’argent sans avoir vu et essayé la voiture et de ne jamais utiliser un moyen de paiement douteux.

Par contre, vous pouvez faire confiance s’il s’agit d’un site appartenant à des garages spécialisés Américan Cars qui disposent de preuves sur leur existence (adresse, entrepôt et garage, avis clients, etc.).


covering sur corvette

Pourquoi faire un covering sur une Corvette ?

Comment le covering change l’esthétique votre corvette ? Vous êtes heureux propriétaire d’une Corvette et vous-voulez changer l’apparence de votre voiture de légende ? Le covering est une bonne alternative pour obtenir un rendu esthétique magnifique sans passer par la peinture. Voici les avantages de faire un covering sur une Chevrolet corvette ou un muscle-car.

 

covering orange corvette

Le covering pour économiser sur la personnalisation d’une Corvette

Transformer votre voiture avec le tuning nécessite un budget plus élargi. Le covering permet de réduire les factures puisque le prix de ce procédé est moins coûteux que de repeindre votre véhicule, surtout quand il s’agit d’une précieuse collection comme les Corvette.

Vous pouvez par la suite utiliser l’argent économisé pour d’autres travaux comme le système audio, les jantes, l’intérieur, etc. Cette technique permet d’obtenir un plus bel effet comme c’est le cas d’une Chevrolet transformé intégralement en noir mat carbone. Le covering est aussi une technique utilisée à des fins publicitaires qui consiste à recouvrir la voiture des images commerciales.

covering corvette Z06

Le covering offre une décoration personnelle et originale à votre Corvette

Le covering permet de personnaliser à l’infini votre collection de voiture américaine. Vous pouvez par exemple offrir à votre Corvette C5 une couleur inhabituelle grâce au covering , comme une carrosserie rose, un capot doré sur ensemble noire. Osez l’original avec des lignes vertes fluo sur fond bleu. Il permet même d’ajouter des motifs que la peinture ne peut pas recréer. De plus, vous n’êtes pas obligé de vous référer à la préfecture car le covering est un film interchangeable mais non pas une peinture permanente.

covering violet corvette

Le covering peut être changé à tout moment

Le film du covering peut être détaché à tout moment une semaine seulement après sa pose. Il convient tout de même faire appel à un professionnel pour cela. Le fait que le film peut facilement être enlevé permet par exemple de trouver rapidement un acheteur à votre voiture si votre personnalisation peut restreindre la clientèle. Nous rappelons ici le cas d’un propriétaire qui a décoré entièrement sa voiture avec le thème Nazi.

Le covering en quelques mots :

Le covering est une méthode de personnalisation d’une voiture en la recouvrant entièrement ou partiellement par un film adhésif. La qualité, la résistance, le colorie et les motifs de ce dernier garantissent la métamorphose complète de votre bolide. L’idée est de changer l’apparence de votre Corvette en lui donnant une nouvelle couleur ou aussi par l’ajout de quelques originalités comme la couleur noir du capot sur une carrosserie jaune, un dessin, une inscription, un logo.


guide chevrolet corvette

Guide sur la Chevrolet Corvette !

Voiture de caractère à l’allure fière et déterminée, la Corvette reste une légende vivante. Elle continue à faire rêver des générations. Que ce soit les modèles vintages chargés d’histoire ou les nouveaux modèles résolument tournés vers le futur, chaque spécimen est un moyen unique d’avaler le bitume et de vivre une expérience hors du commun à chaque fois que vous êtes derrière le volant.

Naissance d’une légende qui se nome Corvette !

Corvette ? Un nom français pour un pur-sang américain ! Pour connaitre le pourquoi du comment, il faut remonter à Louis Chevrolet, un champion de course cycliste et pilote automobile suisse. Il a fondé la marque américaine avec William C. Durant qui était le fondateur de General Motors. Les exploits Outre-Atlantique de cet originaire de Neuchâtel lui a permis de créer sa propre marque de voitures aux Etats-Unis. C’est donc toute logique que la proposition de Myron Scot, un assistant directeur de la firme, a été accepté quand il propose le nom « Corvette » qu’il a trouvé dans le dictionnaire.

La corvette est née en 1953 dans une circonstance singulière. En voyant le succès des européennes telles que le coupé Jaguar XK, l’Alfa Romeo et la Porsche 356, la marque veut profiter de ce marché porteur de voiture de sport. Elle fait produire en série un modèle calqué sur celui d’un concept car exposé quelques mois auparavant dans le prestigieux salon de l’automobile organisé par General Motors.

 corvette C1

La Corvette C1 (1953 à 1962) : parcours de combattant

La corvette était la première voiture de sport fabriqué par un constructeur américain. Chaque génération porte alors l’initial C suivi d’un chiffre qui détermine justement sa lignée. La toute première C1 est reconnaissable par son devant dodu et ses deux phares globuleux. Elle arbore une couleur polo white et un intérieur rouge. Fait très marquant : la carrosserie est en fibre de verre.

Par rapport aux européennes de la même classe, les premières séries sorties entre 1953 et 1954 sont plutôt modestes sous le capot : moteur six cylindres en ligne avec transmission automatique à deux rapports développant 150 chevaux. Le succès recherché n’était pas au rendez-vous, d’autant plus que le prix était élevé en dépit de ces performances peu réjouissantes. Fin 1954, 2 780 Chevrolet Corvette C1 ont été vendu.

La firme voulait rattraper leur retard en 1955. La Corvette fut alors équipée d’un moteur V8. Elle obtient également quelque relooking : peintures deux tons (en option) et toit rigide démontable. L’innovation continue en 1957, un moteur de 4,6 L prend le relais pour produire 220 chevaux, voire 270 CV avec le carburateur 4 corps. La transmission manuelle à 4 rapports est proposée en option pour ceux qui recherchaient la sensation. En 1962, le moteur V8 de 5,4 L développant 360 chevaux fut introduit. C’est alors que la Corvette de Chevrolet commence à trouver sa place sur le marché.

 corvette C2

La C2 (1963-1967) : le Sting Ray sur le starting-block

L’année 1963 fut la naissance de la Corvette Sting Ray. Elle sort de l’imagination d’un génie, Larry Shinoda sous la supervision de Bill Murray, styliste et vice-président de  Chevrolet. Ce nouveau modèle est doté d’un moteur V8 de 5,3 L produisant 250 chevaux. Les fans pouvaient également commander les roues à flancs blancs pour quelques dollars supplémentaires. On note l’allure particulière de la vitre arrière compartimentée en deux parties.

Voulant séduire les groupes d’amis qui sortent au cinéma ensemble ou qui s’adonnent en road-trip sur la fameuse route 66, Chevrolet voulait une Corvette 4 places. L’idée fut abandonnée au stade de prototype. En 1964, la vitre arrière en deux parties fut délaissée pour la version classique. La production a plus que doublé, passant de 10 000 en 1962 en 22 229 en 1965.

1966 marque un revirement de l’histoire de la Corvette en général et de la C2 en particulier. En effet, un moteur 7 L de 425 chevaux est apparu pour propulser le Sting Ray de 0 à 100 km/h en 4,9 secondes top chrono. 27 720 voitures furent vendues à cette année. Un moteur encore plus puissant (435 chevaux) arrive en 1967.

 corvette c3

La C3 (1968-1982) : de la puissance à la raison

Chevrolet continue à être agressive avec ses Corvette en augmentant d’année en année la puissance de leurs moteurs. L’excès est à son paroxysme avec l’apparition d’une motorisation de grosse cylindrée de 7,4 L. Elle adopte également une allure plus racée avec une carrosserie plus basse et plus large ainsi qu’un aérodynamisme beaucoup plus pénétrant. Même l’orthographe du nom changé de Sting Ray en Stingray. Les amateurs avaient toujours le choix entre le cabriolet et le coupé.

Cet engouement pour les moteurs surpuissants continue jusqu’en 1970 où le moteur L88 peut développer jusqu’à plus de 500 chevaux. Passée cette année, la marque de General Motor a dû se conformer à la nouvelle réglementation. Elle baisse la puissance de ses voitures de manière drastique. A partir de 1973, le pare-choc est désormais en plastique pour pouvoir résister au moins à un choc de 5mph. En 1975, la puissance du moteur a encore chuté avec l’apparition de l’allumage électronique et du catalyseur. L’appellation « sportive » a perdu son sens avec le modèle à 165 CV.

10 ans après la première apparition du C3 et 25 ans après celle de la Corvette C1, la Corvette C3 adopte quelques changements majeurs. C’est la première fois que la voiture dispose  d’une vraie coffre, c’est aussi la première fois que le tableau de bord intègre une boîte à gant. En 1980, un lifting très sérieux permet d’alléger la Corvette de 90 kg : châssis, différentiel et même vitre y passèrent. 1982 fut marqué par le lancement de la « Collector Edition » qui se démarque notamment par la coffre accessible de l’extérieur. La C3 est aussi celle qui a eu la plus longue carrière (14 ans) avant la sortie d’une nouvelle génération.

 corvette C4

La C4 (1984-1996) : un nouveau style qui s’impose

1983 était censé être une année particulière puisque c’est la 30ème anniversaire de la Corvette. 40 prototypes ont été conçus cette année-là dont aucun n’a été vendu au public. Il faut donc attendre 1984 pour voir un nouveau style qui a su s’imposer. La puissance du moteur augmente peu à peu, de 1984 à 1992, des motorisations de 205 à 250 chevaux sont disponibles. De 1993 à 1996, les modèles de série sont équipés d’un moteur LT1 de 300 CV.

La Chevrolet Corvette C4 est quelque peu paradoxale. Elle se vendait bien, elle détient la deuxième place de la production de corvette, mais elle intéresse peu les collectionneurs actuels. Même si elle est vue comme une très belle voiture à sa sortie, elle est victime de ces errements stylistiques de fins 1980 – débuts 1990 auxquels tout le monde ne veut plus revenir.

 corvette c5

La C5 (1997-2004) : un design qui n’a plus rien à envier

Avec la Corvette C5, la marque entame la modernisation de ses bijoux. Les formes de base sont toujours respectées (long capot, derrière courte, 4 feux arrières séparées, etc.) mais la voiture adopte une toute nouvelle allure plus racée, plus chic et résolument très sportive. Ici, les quatre sorties d’échappements centrales ont trouvés tous leurs sens. Dans l’habitacle, tout a été pensé pour offrir une expérience inédite au conducteur et à son unique passager : équipement audio Hifi, climatisation automatique, régulateur de vitesse, baquets sport réglable électriquement, etc.

Sous le capot, un nouveau bloc moteur entièrement en aluminium dénommé LS1 fait son apparition. La cylindrée a connu un léger lifting, passant de 5,7 L à 5,6L sans trop faire mal aux chevaux qui grimpent à 344. A ce stade, la Chevrolet Corvette C5 atteint le 0 à 100 km/h en 5,6 secondes et peut rouler jusqu’à 272 km/h. Parmi les plus prisées de la série, il y a la corvette Z51 qui vaut l’expérience.

 corvette c6

La C6 (2005-2013) : le début d’une ère nouvelle

Au début des années 2000, quand on parle de « sportive américaine », tout le monde ne pense qu’à deux voitures : la Chevrolet Corvette et la Ford Mustang. Avec la C6, la Corvette revient en puissance, au sens propre comme au figuré. Sa motorisation est de type 8 cylindres en V à 16 soupapes avec une injection séquentielle SFI. La cylindrée atteint presque 6 L (5,97). L’apogée est atteint en 2012 avec la motorisation V8 de 7 L (du déjà vu mais en mieux). De la version sport, la C6.R conquiert les pistes et remportes des titres aussi prestigieuses comme le 24 Heures du Mans.

Avec un Cx de seulement 0,28,  la Corvette C6 est la plus aérodynamique de la lignée jamais produite jusque-là. Sa partie arrière adopte une coupe ciselée, une prise d’air est ajoutée sur chaque flanc et les jantes passent de 18 pouces à l’avant et 19 à l’arrière. Le système d’ouverture sans clé de la portière rajoute un peu de fun à tout ça. La Corvette fait désormais partie des supercars.

 corvette 7

La C7 (2014 à ce jour) : une performance acquise

Cette lignée, développée en même temps que la voiture de course C7.R est parée d’une performance hors du commun. Le moteur de 6,2L suralimenté développe alors 625 chevaux. Le 0 à 100 km/h est atteint en seulement 3,4 secondes. Les pilotes de ce bolide sont particulièrement gâtés avec le choix entre la boîte manuelle à 7 vitesses ou la boîte automatique à 8 rapports.

La Corvette C7 est plus compacte que jamais, qu’il s’agit du coupé ou du cabriolet. Elle est plus courte que sa rivale M6 de chez BMW et de la GT-R de chez Nissan. Son habitacle est au top avec le choix entre 3 coloris pour les siège-baquets sport, l’écran couleur HD, le système audio assuré par 9 enceintes Bose et un tableau de bord en fibre de carbone. La Corvette adopte un nouveau standard pour faire rêver davantage les générations.


ford Shelby-GT500

Quel est le prix moyen d’une Ford mustang shelby GT 500 ?

La Ford mustang shelby GT 500 met en valeur l’évolution des mustangs avec un style beaucoup plus personnalisé et d’une haute performance. C’est alors normal qu’elle fasse partie des Shelby les plus prisés depuis quelques années. Mais quelles sont ses principales caractéristiques d’une Ford mustang shelby GT 500 ? Qu’est ce qui la rend différente des autres Mustang ? Combien coûte environ cette Ford de marque Shelby et comment obtenir les meilleurs prix ?

Les principales caractéristiques d’une Ford Mustang Shelby GT 500 ?

Mustang GT 500 fait partie des automobiles de classe  » muscle car  » de la marque Shelby. Disposant d’un moteur V8 et d’une cylindrée de 5,4 l, avec un réservoir de 60 L, 4 disques ventilés ABS, un poids de 1779 Kg et une vitesse maxi de 260 Km/h, cette Ford fait partie des plus performantes de la marque avec une puissance maximale de 500 ch. Elle est équipée d’une transmission AR manuelle à quatre vitesses.

Pour ce qui est de ses dimensions, la Ford Mustang GT 500 est d’une longueur comprise entre 4 740 mm et 4 750 mm, d’une largeur entre 1 800 mm et 1830 mm et d’une hauteur entre 1310 mm et 1290 mm. La dernière version de Ford Mustang Shelby GT 500 a été lancée en 2014 et la nouvelle version sera disponible d’ici 2019. Disposant d’amortisseurs ajustables, elle assure un support ferme en mode « sport  » mais aussi en mode  » normal  » lors d’une conduite quotidienne.

Quant à sa direction, elle est actionnée  avec un ratio direct, soit en mode sport ou en mode confort et pourquoi pas en mode normal en fonction du désir du conducteur.

 Mustang-Shelby-GT500

Qu’est-ce qui différencie la Ford Shelby GT 500 des autres Mustang de série ?

À différence des autres Ford de Shelby, la GT 500 a connu  un restylage important. En effet, sa face avant est devenue de plus en plus personnalisée et ses feux arrière sont devenus comme ceux d’une Ford Thumderbird. Aussi, la malle arrière dispose dorénavant d’un aileron relevé. En outre, son moteur V8 la donne des ailes avec une vitesse 0 à 100 km/h atteignant ainsi seulement 4,85s.

Elle est d’ailleurs marquée par sa fougue incontrôlable. Pour ce qui est de la dernière version, elle incarne l’aboutissement d’un assaut technologique qui fait d’elle la Mustang la plus performante et la plus rapide jamais fabriquée avant. Certains passionnés la nomment d’ailleurs la fusée à quatre places.

Comme elle peut atteindre les 320 km/h, ce Mustang de Shelby dispose d’un aérodynamisme ainsi qu’un meilleur système de freinage et de soutien jamais vu dans tout autre modèle d’auparavant. Par ailleurs, son régime moteur est assez bas sur l’autoroute soit de 1 500 rpm. Ceci permet de réduire considérablement sa consommation d’essence, plus exactement de 11L/100 km pour une vitesse stable.

Cette Ford est dotée d’une fonction  » contrôle du lancement  » qui donne l’occasion à tout amateur de vitesse de franchir la ligne de départ sans atterrir à l’envers des obstacles les plus près. Il est toutefois à souligner que même si la Ford Mustang GT 500 de Shelby est d’une extrême puissance, elle est une voiture stable. En effet, que ce soit en ville ou sur autoroute, ce GT 500 se montre toujours décontracté voire silencieuse.

Mustang-Shelby-GT500

Quel est le prix d’une Ford Mustang Shelby GT 500 ?

La Ford Mustang Shelby GT 500 se caractérise par sa rapidité et son agressivité. Il est difficile de résister à l’extrême une fois sur routes/autoroutes. C’est en étant aussi performant que son prix en vaut le coût. Il est possible d’acquérir cette  » fusée  » à partir de 60 000 € pour les modèles d’avant et à partir de 74 000 € pour la dernière version.

Par contre, une Ford Mustang Shelby GT 500 d’occasion peut être obtenue à environ 30 000 € voire moins en fonction de l’état de la voiture.

Quoi qu’il en soit, il s’avère toujours judicieux de recourir à un comparatif de prix en ligne afin de découvrir en un minimum de temps la Ford la plus abordable mais de bonne qualité. En effet, le prix d’une même Ford Mustang Shelby GT 500 est variable d’un distributeur d’automobile à un autre et d’un pays à un autre également. Cette différence de coût peut parfois aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros. Il est d’ailleurs à noter que certains distributeurs proposent des garanties allant de 12 mois à 60 mois.

La prise en considération de ce point est d’une importance capitale avant d’acheter une Ford Mustang Shelby GT 500 puisque parfois, les prix sont toujours à peu près 60 000 € alors que les garanties ne sont pas les mêmes ! A titre de conseil, il vaut mieux choisir une Ford avec plus de garanties surtout si la différence de prix est minime. Tous les détails y afférents sont d’ailleurs disponibles à travers les guides de comparatif de prix sur Internet.


Dodge Charger SRT

Dodge Challenger

Dodge Challenger, la reine des muscle cars ! Dodge est une marque emblématique de muscle car américaine. Elle représente la conception même de la voiture chez l’Oncle Sam. Créée par les frères Dodge, elle a très vite fusionnée avec Chrysler. Un des modèles les plus connus de cette griffe est la Challenger. Jusqu’en 2013, cette dernière a été présentée en 4 versions qui ont évoluées avec le temps et avec les technologies, sans jamais renier ses racines de voiture fondamentalement américaine. Le muscle cars Dodge Challenger est donc une machine qui possède dans ses gènes la puissance à l’état pure sans autre fioriture. la Dodge Challenger SRT est elle la digne héritière des muscle cars américains ?

La Dodge Silver Challenger de 1959

dodge silver

La première version de la Challenger est sortie des usines de la marque en 1959. Au début, elle n’était censée être qu’une version améliorée de la prestigieuse Coronet. Elle reprend par conséquent tous les codes de ce dernier avec très peu d’amélioration. Le châssis est un Desoto classique. Les motorisations de base sont un sympathique moteur V6 Chrysler Flathead de 3.7 L ou un dynamique V8 Hemi développant pas moins de 425 chevaux.

Ce premier modèle a été fabriqué en édition limitée sous la dénomination de Dodge Silver Challenger Club Sedan. Cette dénomination tient dans le fait que la voiture n’a été produite que dans une peinture grise caractéristique. Cette Challenger a été produit dans le Michigan à Détroit. Il est à remarquer que des accessoires en plus ont été proposés sur la voiture sans coût supplémentaire. Il s’agit notamment d’essuie-glace électrique ou encore de jante spécifique. Elle est sortie des usines de Dodge jusqu’en 1974, un peu après que la seconde génération soit finie.

La véritable première Challenger : celle de 1970

challenger 1970

Classifiée comme étant la seconde génération de modèle de Challenger, c’est en 1970 que le premier modèle sera construit dans les usines de Détroit. Elle s’inscrit dans la ligne directe de la mode automobile de l’époque aux Etats-Unis : les pony cars. Ce sont des voitures griffées de chevaux spécifiques et qui sont dotées des meilleures motorisations de l’époque. Dans cette lignée peuvent être citées par exemple la mythique Ford Mustang ou encore la Plymouth Barracuda. Cette dernière a d’ailleurs beaucoup de points communs avec la Challenger. Par exemple, elles partagent le même châssis (l’E-Body de chez Chrysler).

Au niveau de la carrosserie, le design général a été laissé à Cameron Carl Alias Cam. Dans les livres d’histoire, il a été connu pour avoir été l’un des créateurs du design de la Dodge Charger. Deux types de motorisations ont équipé ce modèle : une small blocks (allant d’une V6 de 3.7 L à une V8 de 5.9 L) et un big blocks (allant d’une V8 Magnum de 6.3 L à une V9 Hemi de 7 L développant dans les 425 chevaux). Tout spécifiquement pour les big blocks, elles ont été divisées en deux versions. La première était une version destinée à une utilisation sportive (R/T) tandis que la deuxième était une version plus classique (SE). La Challenger de 1970 pris la retraite en 1974 après 5 ans de bons et loyaux services ainsi qu’une production dépassant les 30.000 exemplaires par an.

La troisième génération de 1978

1978 Dodge Challenger

En 1978, Dodge a sorti une nouvelle version de son challenger. A cause de la crise pétrolière qui avait frappé les Etats-Unis et le reste du monde, l’entreprise américaine a dû vendre une de ses marques fétiches sous une version japonaise : la Mitsubishi Galant Lambda. Ailleurs dans le monde, elle prenait la dénomination de Mitsubishi Sapporo tandis qu’en Amérique, elle était griffée de la marque Dodge Colt Challenger mais en tant que produit d’importation. Les traits de cette voiture sont relativement proches de la Plymouth Sapporo avec le côté légèrement plus sportif des Dodge et une couleur plus flashy en accord avec les années 70-80. Au niveau de la motorisation, cette version est beaucoup plus sage que les deux premières générations de Challenger.

Dans sa version de base, elle emporte dans son capot un moteur Hemi, 4 cylindres en ligne de 2.6L développant 105 chevaux. C’est d’ailleurs une motorisation développée par les japonais de chez Mitsubishi et importée aux Etats-Unis pour la première fois avec ce modèle. Cette technologie proposant un moteur moins musclé mais plus efficient au niveau du rapport consommation/puissance a été reprise par plusieurs constructeurs par la suite. Avant la fin de la production de cette série en 1983, cette troisième génération de Challenger a subi un petit lifting en 1981 notamment sur les feux avant et sur quelques détails esthétiques.

La quatrième génération de Challenger : depuis 2008

2008 Dodge Challenger

Voiture mythique dans la conscience collective américaine, la Dodge Challenger RT a repris du poil de la bête en 2008 après un prototype dévoilé lors du salon de Détroit deux ans plutôt. Cette 4ème génération se base essentiellement sur la version R/T (Road and Track) de 1970. C’est une voiture deux portes proposant 5 places. Cette version est légèrement plus longue et plus grande que celle de 70. Au niveau du châssis, elle est basée sur un mixte entre une classe E et une classe S.

Pour ce qui est de la conduite, elle est équipée de frein Brembo et d’une direction utilisant une technologie à crémaillère pour ne pas perdre en agilité et en fluidité. En fonction de chaque déclinaison de cette 4ème version, la suspension va drastiquement changer. Par exemple sur une Dodge Challenger SRT, elle sera proposée avec une suspension de type actif et multi-modes Bilstein. Pour respecter la pure tradition sportive de ce modèle, la version R/T restera en boite manuelle.

En termes de sécurité, toutes les versions sont proposées avec un système de freinage de type ABS et un système de correcteur électronique de trajectoire. Le modèle possède une motorisation de 3.5 L développant 250 Chevaux. Quasiment chaque année depuis la sortie de cette 4ème génération de Challenger, des modifications ont été apportées à la voiture.

dodge 2011

Dodge 2011

Par exemple, en 2009, elle a reçu un petit coup de pinceau au niveau de l’aspect extérieur. En 2010, une version limitée de couleur noire est sortie. En 2011, elle a reçu de nouvelles motorisations comme la Pentastar ou encore la 392 Hemi.


camaro 2016

Camaro, la voiture typique et mythique

Faisons connaissance avec la Camaro ! Les routes américaines sont faites de voitures de légende qui les sillonnaient depuis presque un siècle. Ces voitures sont l’expression des valeurs américaines : robustesse et puissance. La Chevrolet Camaro est l’exemple type de ce genre de véhicule. C’est une pony car qui en reflète les principales caractéristiques. Créée pour concurrencer Ford Mustang, la voiture a été mise sur le marché en 1967. Actuellement, les lignes de production de chez General Motors en sont à la sixième génération.

Les premières générations : premières rivales de la Mustang

Chevrolet-Camaro-1967

Au début, General Motors n’était pas très chaud pour fabriquer une voiture de type pony cars. En effet, la direction de GM de l’époque avait prédit un avenir sombre pour la Mustang en particulier et pour les pony cars en général. Mais ce fut le contraire qui se produit. Avec 100.000 exemplaires de Ford Mustang produit dès la première année, il fallait que l’entreprise de William Crapo Durant puisse répliquer assez rapidement. Le projet XP 836 nom de code Panther a par conséquent vu le jour.

C’était une voiture simple avec une ligne très fluide et un design présentant moins de rondeur que les autres modèles de la marque. Elle est montée sur le châssis de la Nova (Châssis F-Body). C’est ainsi qu’est née la première Camaro. 4 versions ont été proposées : la classique, la RS (sportive), la Z-28 (version de course) et la SS (Super Sport). Il est à noter que la version SS est considérée comme étant le véritable muscle car de la marque. En effet, elle embarqueune V8 Big Block de 396 Chevaux.

La deuxième génération : dès les années 70

camaro 1970

Cette deuxième génération de Camaro entre en service en 1970. Sa production ne s’arrêtera que 11 ans plus tard. Par rapport à la première génération, elle est plus imposante avec des lignes plus marquées. La motorisation n’a pas changé. Les amateurs de pony cars s’accordent à dire que cette version est plus aboutie que celle de 1967. Le confort et la conduite s’en font ressentir. Deux versions ont été ajoutées par rapport à son aînée. Ce sont la Regular Production Options (RPO) et le modèle de Luxe (LT).

De 1982 à 1992 : la troisième génération

camaro 1980

Cette version était censée sortir des usines General Motors en 1980. Cependant, à cause de l’intégration de la technologie de « traction » sur la voiture, cette sortie a connu deux ans de retard. Pour son lancement, elle a servi de voiture de sécurité sur les Indy 500. Plusieurs motorisations ont été disponibles : du 4 cylindres de 91 chevaux à 5 L TBI de 167 chevaux sans oublier les fameux V6 et V8. D’autres déclinaisons ont été introduites sur ce modèle. Les plus intéressantes sont notamment la Berlinetta, l’IROC-Z ou encore la RS.

Des améliorations importantes ont été apportées à la voiture à la fin des années 90 comme l’essieu de type Performance Axle 92 ou des suspensions plus sportives. A la 25ème anniversaire de ce modèle, les derniers exemplaires de la troisième génération de Camaro ont été estampés des logos « 25th anniversary ou de Heritage Pack ».

La quatrième génération : une migration vers le Canada

Camaro Z28 SS 1997

La quatrième génération est un point marquant dans l’histoire de l’automobile américaine. En effet, suite à des événements sociaux, General Motors a décidé de délocaliser la production de Camaro vers le Canada, à Boisbriand. Pour la même occasion, la firme américaine a laissé de côté les 4 cylindres classiques pour passer à des motorisations plus musclées. Ainsi, les voitures de base ont été équipées d’un V6 de 3.4 L.

La version la plus puissante est une déclinaison « anniversary » sortie en 1997 et qui proposait pour la camaro Z28 SS un moteur V8 de 5.7 L pour 330 Chevaux. Depuis 1998, des modifications ont aussi été apportées au niveau du design de la voiture et au niveau de son intérieur. Avant l’arrêt de production de cette quatrième génération, sa version la plus puissante (la Z28) a amené sa motorisation a développé 340 chevaux avec un changement au niveau du collecteur d’admission.

Le retour aux sources avec la cinquième génération

camaro 2010

En dévoilant son concept car Camaro en 2006, Chevrolet a relancé sa petite bête de course. Elle a subi un nouveau lifting mais au niveau design ce modèle reprend les codes de la première génération. Cette Camaro cinquième génération fait officiellement son entrée en 2009 avec son apparition dans le blockbuster Transformers 2. La déclinaison la moins puissante développe 323 chevaux avec un V6 de 3.6 L. La version de base évolue quant à elle avec un V8 de 6.2 L pour plus de 426 chevaux. L’intérieur des voitures est devenu plus technologique et plus confortable notamment avec des sièges chauffants ou encore l’insertion de la technologie Bluetooth.

Il est à noter qu’une version européenne est proposée au public du vieux continent. C’est une version qui a pour base la SS avec des adaptations par rapport aux normes européennes. Dans cette cinquième génération de Camaro, Chevrolet a proposé la plus puissante déclinaison pour route de toute son histoire. En effet, avec la version ZL1 équipée d’un moteur V8 LSA développant plus de 580 chevaux, le constructeur américain veut concurrencer directement la Shelby GT500 de Ford sur leur terrain de prédilection.

La sixième génération depuis 2016

camaro 2016

La dernière version du Camaro en cours est la sixième génération. Elle a été présentée officiellement lors du salon international de l’automobile de Genève en 2016. Elle est plus légère et plus robuste que la cinquième génération. Cette version a reçu le châssis de la Cadillac ATS. Actuellement, trois types de moteur sont disponibles. Il s’agit d’un 4 cylindres turbo de 275 chevaux, d’un V6 de 335 chevaux, et d’un V8 de 650 chevaux. Ce dernier est destiné à la version ultrasportive de ce modèle, la ZL1.

L’acheteur aura aussi le choix Chevrolet camaro au niveau de la boite de vitesse avec une manuelle à 6 rapports ou une automatique à 8 rapports. De nouvelles technologies ont été insérées à cette machine dont le frein à main électrique, le détecteur d’imperfection routière ou le réglage automatique de la suspension.


ram 150

DODGE RAM : le pick up américain

Category : Dodge Ram

Le DODGE RAM est une voiture destinée aux amateurs de véhicules racés, aux designs agressifs et aux tempéraments sportifs. Ce pick up de la marque américaine est une SUV compact, qualifié de truck chez ses concepteurs. Partons à la découverte du Dodge Ram 1500 et ses versions, le modèle phare de la marque à la tête de bélier.

ram 150

Configurations du Dodge RAM 1500

Dès le premier contact visuel, le pick up Dodge interpelle et séduit par sa calandre inclinée distinctive. Elle annonce la couleur par la finition robuste et téméraire de son gros nez, prêt à avaler routes et sentiers qui mènent vers des nouvelles aventures. Qualifié de camion chez nos cousins canadiens, ce SUV haut de gamme est aussi sportif qu’utilitaire. Cabine spacieuse et luxueuse, aérodynamisme optimal, moteur surpuissant et benne pouvant apporter aussi bien des matériels de camping que des matériaux de construction. A croire que le premier modèle de cette série fut créé en 1981 et avait la même carrure (mais en mode plus grand) que la défunte Datsun 1300 dont la production fut arrêtée depuis 1972.

Le Dodge Ram est une camionnette de travail pour les américains. Il dispose de trois configurations de cabine différentes : simple cabine ou regular cab, cabine étendue ou quad cab ainsi que la cabine d’équipage, crew cab ou également double cabine. Il est conçu pour transporter cinq adultes confortablement. Il est également décliné en benne longue ou en benne courte. Le regular cab est doté de 2 portes avec 2 ou 3 places assises, une benne longue de 2,45 m utilisés généralement pour transporter du matériel ou en tant que dépanneur.

La quad cab est dotée de deux portes arrières plus petites donc avec une banquette moins large, sa benne est longue de 1,95 m. Enfin, il y a le crew cab avec un habitacle spacieux capable de transporter 6 personnes (5 sur le papier) avec une benne de 1,74 m. A noter que la lunette arrière de la Dodge Ram 1500 coulisse pour communiquer avec la benne. C’est utile s’il y a des personnes ou des animaux de compagnie qui s’y installe.

Fiche technique

Fidèle à son origine américaine, chaque version de DODGE RAM est dotée de moteur puissant. Le moins performant, juste à titre comparatif, est équipé d’un V6 3,6 L avec pas moins de 305 chevaux. De quoi ahurir un peu les écologistes. Justement, pour préserver la planète, le pick up de Dodge est proposé également avec un V6 de 3 L EcoDiesel avec 240 chevaux, développant quand même un couple de 569 Nm. Pour les amateurs de la belle sensation, il y a le moteur V8 5,7 L HEMi et ses 395 chevaux.

ram 2009

Différentes versions du Dodge Ram 1500

L’évolution de l’identité visuelle de la marque créée par les frères John et Horace Dodge est le reflet même de l’évolution de la voiture. Dodge s’impose en passant des voitures plus bagarreuses et plus consommatrices vers un lifestyle beaucoup plus raffiné et éco-responsable avec ses deux bandes obliques parallèles. Célèbre pour leur fiabilité et leur robustesse, les Dodge furent utilisés à leur début comme voiture militaire. Voici les différents niveaux de finition du Dodge Ram 1500.

  • Ram 1500 ST

C’est l’entrée de gamme du Dodge Ram. Dans sa version originale, la ST 1500 est dotée de pare-chocs et de calandre en plastique noir ainsi que des jantes en tôle de 17 pouces. Toutefois, elle bénéficie de la climatisation et du régulateur de vitesse. Elle est disponible avec toutes les motorisations de la gamme.

  • Ram 1500 SXT

Le X de cette version annonce des modifications majeures en matière de design. Les plastiques de la ST sont remplacés par des chromes tandis que les jantes sont désormais en aluminium de 17 pouces. Un seul hic, le SXT n’est disponible qu’en motorisation à essence.

  • Ram 1500 SLT

Le modèle avance de plus en plus vers une version haut de gamme, rien qu’à voir la calandre à volets actifs qui ont pour rôles de réduire la consommation de carburant. Les portes adoptent des garnitures plus opulentes. Un ordinateur de bord multimédia vient se substituer à l’autoradio, plus une console greffée au pavillon. Ce modèle est doté d’un système de navigation GPS. Pour les doubles cabines (quad et crew cab), l’ouverture coulissante de la lunette arrière est actionnée électriquement. Le chrome est présent partout, jusqu’aux poignées de porte. Comme la ST, toutes les motorisations sont disponibles.

  • Ram 1500 Outdoorsman

Littéralement « Homme d’extérieur », l’Outdoorsman est conçu pour les activités de plein air. Comme ses ancêtres de la Première Guerre Mondiale, cette édition plus costaud du pick up Dodge est taillée pour affronter les environnements hostiles et franchir les terrains accidentés. Il s’agit d’une version tout terrain full option aussi bien pour les loisirs extrêmes (raids, safaris, tourismes en lieux difficilement accessibles, etc.) que pour les métiers à risques (chercheurs d’or, bucherons, explorateurs scientifiques, etc.). Beaucoup d’améliorations sont ainsi créées, en commençant par la plaque de protection pour la boite de transfert et la suspension avant. Viennent ensuite les renforts des amortisseurs arrière et le différentiel autobloquant de l’essieu arrière. Et puis, il y a les crochets de remorquage avant et arrière pour être tiré en cas de panne ou pour désembourber un autre véhicule. Les élargisseurs d’aile ajoutent une touche de beauté au design tout en offrant une protection contre les éclaboussures pour la carrosserie.

  • Ram 1500 HFE

La HFE est une version améliorée de la ST, c’est-à-dire une entrée de gamme dotée de finitions supplémentaires comme la calandre à volet actif, les jantes alu ainsi que la technologie stop & start et la batterie de plus grande capacité.  Cette série est limitée à la motorisation V6 Pentastar et EcoDiesel.

  • Ram 1500 Big Horn

C’est le modèle grand public du modèle de Dodge Ram. Cette voiture est le mieux vendue Outre-Atlantique. Elle dispose d’un écran tactile plus grand et des commandes d’autoradio intégrées sur le volant. Les jantes deviennent un peu plus larges (20 pouces) et l’échappement est désormais à double ligne avec des embouts chromés. Pour une utilisation optimale dans le Grand Nord, les rétroviseurs sont chauffants. Toutefois, le Big Horn est doté uniquement soit du moteur V6 EcoDiesel soit du V8 Hemi.

  • Ram 1500 Sport

Look très sportive, la 1500 sport n’a rien à envier aux autres voitures de sport américaines survitaminées, notamment avec le capot légèrement bombé que celui de ses consœurs. Il y a plus de compacité avec tous les éléments dotés d’une même teinte unique que la carrosserie, il n’y a plus de chromé donc. Même la croix qui divise la calandre en 4 est déclinée au même couleur que la voiture. Il s’agit ici d’une version R/T (Road & Track) qui signifie route et circuit. Sport oblige, les sièges sont en modèle à baquet et le système audio est doté de haut-parleurs beaucoup plus performants. La 1500 sport est propulsée uniquement par le V8 Hemi.

dodge ram

Accessoires Dodge Ram 1500

Mis à part les différents équipements de série, chaque version de Dodge Ram 1500 peut être améliorée avec des accessoires utiles tels que le système de rangement étanche, le coffre, le couvre-benne ainsi que le plateau. Quant au design, il existe une multitude de kits de tunning allant de la jante au système audio.